Dries Van Noten Paris
Le numéro 7 du quai Malaquais hébergeait autrefois une librairie historique, située entre la rue Bonaparte et la rue de Seine, à deux pas de l’Académie française et de l’Académie des Beaux-Arts de Paris. Situé dans le quatier des galeries d’art et des bouquinistes, doté d’une vue imprenable sur le Louvre, la Seine et les bouquinistes du quartier, c’est un lieu typique de la rive gauche parisienne.

L’esprit de la boutique retranscrit parfaitement la philosophie parisienne et la passion de Dries Van Noten pour le respect des traditions, de l’artisanat ancestral, de la discrétion et de l’authenticité.
Avec sa bibliothèque à balustrade, son salon, sa véranda et son dressing en soie jaune inspiré des boudoirs de l’époque Empire, l’espace ouvert en 2007 a été conçu comme un appartement.
Au numéro 9 du quai Malaquais, à quelques pas de la boutique femme, se trouve un espace dédié à l’homme. Cet espace, qui surplombe la Rive Gauche de la Seine, abrite également une galerie d’art primitif africain depuis 30 ans.
Ouvert en 2009, cet univers aux influences à la fois spécifiques et variées est une nouvelle démonstration de l’amour de Dries Van Noten pour les boutiques de type « cabinet de curiosités ».
Dries Van Noten, Quai Malaquais, Paris
Le numéro 7 du quai Malaquais hébergeait autrefois une librairie historique, située entre la rue Bonaparte et la rue de Seine, à deux pas de l’Académie française et de l’Académie des Beaux-Arts de Paris. Situé dans le quatier des galeries d’art et des bouquinistes, doté d’une vue imprenable sur le Louvre, la Seine et les bouquinistes du quartier, c’est un lieu typique de la rive gauche parisienne.

L’esprit de la boutique retranscrit parfaitement la philosophie parisienne et la passion de Dries Van Noten pour le respect des traditions, de l’artisanat ancestral, de la discrétion et de l’authenticité.
Avec sa bibliothèque à balustrade, son salon, sa véranda et son dressing en soie jaune inspiré des boudoirs de l’époque Empire, l’espace ouvert en 2007 a été conçu comme un appartement.

Son éclairage travaillé est pour beaucoup dans l’atmosphère intime qui se dégage du lieu. Le lustre vénitien des années vingt, qui dominait à l’époque le hall d’un hôtel romain, et les deux grands projecteurs de théâtre en sont les vedettes et donnent à l’ensemble une ambiance cinématographie.
Au numéro 9 du quai Malaquais, à quelques enjambées de la boutique femme, se trouve un espace dédié à l’homme. Cet espace, qui surplombe la Rive Gauche de la Seine, abrite également une galerie d’art primitif africain depuis 30 ans.
Ouvert en 2009, cet univers aux influences à la fois spécifiques et variées est une nouvelle démonstration de l’amour de Dries Van Noten pour les boutiques de type « cabinet de curiosités ».